Les sabliers givrés (encore plus givré que les autres) 5

Publié le par Meili Meïlo

La tripoteuse de tête est rentrée de vacances. On se revoit donc, dans le moelleux de son cabinet. Tout est doux chez elle, les tapis, le fauteuil, son sourire, ses yeux. Pas sa voix. Elle a le phrasé râpeux. Toujours au bord de la quinte de toux.
C'est à cause des principes actifs qui entrent dans la composition des produits : le malathion, la perméthrine, l’alléthrine, la bioalléthrine, le D-phénothrine, le lindane, le pipéronil-butoxide. Aucune de ces substances n’est inoffensive pour la santé, est-il marqué sur les boîtes… mon œil ! Il n’y a qu’à voir le résultat chez la tripoteuse de tête !
Parce qu’elle a beau prôner les méthodes douces, quand y en a trop, y en a trop ! Alors elle sort sa panoplie : les gants, le masque, les lunettes, la blouse…Mais comme elle le dit elle-même, c’est tellement nocifs, ces trucs là, que ça s’insinue quoiqu’on fasse jusqu’à la gorge.
C’est comme ça que j’ai appris que la plupart de ces substances sont considérées comme cancérigènes ou susceptibles de l’être pour l’homme. Certaines provoquent même des malformations chez les nouveau-nés. Mais bon, de ce côté-là, ça va : je me suis fait stérilisée une veille de Noël, la première année où j’enseignais. En outre, les effets secondaires peuvent se traduire par des symptômes qui vont de la fatigue jusqu’à des comas ou des troubles cardio-respiratoires dans les cas les plus graves. Ca ne m’embête pas plus que ça, de mon côté : ça me permettra de faire honneur aux statistiques de l’Education Nationale et je me ferai remplacer le temps qu’il faudra pour m’en remettre si ça devait m’arriver.
Le plus grave, c’est pour elle, la tripoteuse de tête : je la soupçonne de rendre son cabinet si chaleureux pour oublier que son avenir est condamné et pour nous faire oublier, à nous, qu’elle nous empoisonne avec ces cochonneries qu’elle nous met sur la tête. Mais moi, je n’ai pas trouvé d’autres solutions.
Et je n’ose pas en parler à mes collègues célibataires pour savoir comment elles s’en sortent, elles. Pourtant, ça ne doit pas être récent, cette invasion de POUX dans les écoles ! Et avec ma « tête à poux », je vous assure, je suis une bonne cliente…

D'après une amorce de Benjamin

Publié dans Jeux d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

meilimeilo 20/01/2009 17:28

Ah oui... ça aurait pu... Mais comme je n'en ai jamais fait, l'idée ne m'a même pas effleuré l'esprit !

Oxygène 20/01/2009 06:56

J'attendais, une teinture ou une permanente. :-)

Malgven 18/01/2009 19:37

Suis d'accord avec Benjamin...

benjamin 17/01/2009 21:57

Me suis longuement demandé de quoi il était question, jusqu'à la fin ! Jolie chute de … ;-)